Le Riveau 

TRAVAUX RIVEAU (Enrochement près du Bd Garnier)

Embouchure du riveau après les travaux qui ont consisté, après dragage, à remplacer les fascines en bois par des paroies de rochers blancs.

Courrier transmis à Messieurs les Maires de Royan et Saint-Georges-de-Didonne

Télécharger (PDF, 183KB)

Télécharger (PDF, 260KB)

Réponse Mairie du 2 mars 2020 en complément au courrier ci-dessus

“Cet éboulement est une des conséquences des tempêtes de fin 2019. Les travaux à réaliser sont de l’ordre de 30 k€ HT à répartir entre Royan et St Georges. La coordination avec les services techniques de St Georges est en cours. Nous avons saisi la DDTM afin d’avoir l’autorisation de réaliser les travaux (déclaration obligatoire dans le cadre de la loi sur l’eau). Sous réserve de cet accord les travaux seront réalisés avant l’été.”

Réponse Mairie Royan AG 7 août 2019 : Comme vous le savez, une première phase de curage a été entreprise, sur une longueur de 80 ml, en partant du boulevard Garnier, la profondeur de curage n’excédant pas 50 cm. Pour 2019, Une deuxième phase, en coordination avec Saint-Georges-de-Didonne, comprenant le renforcement de berges et un curage, a été envisagée en fonction des conditions de niveau d’eau dans le marais, mais n’a pas été programmée. En 2020, un crédit de 150.000 € est déjà prévu dans notre PPI, pour des travaux complémentaires. La mise au point d’un groupement de commande ou d’une maîtrise d’ouvrage déléguée avec Saint-Georges-de-Didonne reste à faire.

  1. TRICAUD, DST de Royan, et Mme ROUARD, DGS de SGDD, se sont rencontré le 19 juillet en mairie de Royan au sujet de la coordination des deux communes sur les travaux de fascinage et de curage du riveau.

Les rôles de chacun sont fixés, la déclaration loi sur l’eau et les formalités administratives liées à la mise en concurrence vont maintenant conditionner la programmation des travaux. Malgré la réservation des moyens financiers, il est peu probable que ces travaux puissent être entrepris avant 2020. Des panneaux ont été mis en place indiquant interdiction de déposer des déchets. Le nettoyage des berges est réalisé chaque année par le pôle exploitation. Les espèces invasives sont fauchées.

  1. Marengo rajoute qu’il a chargé Julien Duressay de voir partout où il serait possible de planter des arbres et lancer ainsi un « projet canopée ». Le long du Riveau, il y a de nombreux arbres, mais beaucoup sont en mauvais état et devraient être abattus ou élagués.

Inauguration refuge LPO Jardin du Parc – Riveau en présence M. Patrick Marengo Maire de Royan – M. Jean Marc Bouffard Maire de Saint-Georges-de-Didonne – M. Allain Bougrain-Dubourg Président de la LPO – M. Daniel Bomtemps Président des Amis du Parc

 

  

Qu’est-ce que le Riveau ?

Trait d’union entre terre et mer, traversant notre quartier du Parc d’Est en Ouest, ce ruisseau unit et sépare à la fois nos communes de Royan et Saint-Georges-de-Didonne. Hors saison, il permet d’évacuer, si nécessaire, l’excédent d’eaux pluviales des marais de Boubes et Belmont ainsi que des rues adjacentes à son cours jusqu’à la mer. De puissantes pompes facilitent cet écoulement qui se ferait difficilement de façon naturelle au risque même de faire inonder certaines zones bâties du secteur. Tout au long de l’année, et plus encore en saison estivale un contrôle rigoureux des eaux y circulant est effectué par des laboratoires dont celui de la ville de Royan. La Conche ne reçoit donc, que des eaux d’origine pluviales, contrôlées et régulées. Le Riveau est un milieu naturel soumis à l’environnement extérieur fortement urbanisé, et la couleur verte de l’eau n’est pas significative de la qualité bactériologique du milieu, qui est mesurée deux fois par semaine. En parallèle, quatre autres paramètres sont également contrôlés : les phosphates, les nitrates, les nitrites et l’amonium. La Coloration de l’eau s’explique notamment par la présence d’algues dont la croissance est favorisée par les concentrations assez importantes de phosphates.

Saint-Georges va installer 10 panneaux interdisant le dépôt de déchets sur la rive et dans le cours d’eau sous peine d’amendes. Les riverains dont les clôtures sont sur le point de s’effondrer seront « invités » à les reconstruire pour faciliter le passage.

Réponse Mairie Royan du 20 juillet 2018

Les interventions, pour supprimer les fuites sur la vantelle Garnier, ont été réalisées.  

Ci-après compte rendu de la visite du Riveau organisée le 11 décembre 2018.

Télécharger (PDF, 501KB)


Les travaux de curage ont débuté le 12 décembre 2018.

3     

Télécharger (PDF, 1011KB)

Télécharger (PDF, 1.29Mo)

Lutte contre Ailantes (faux vernis du Japon)

Télécharger (PDF, 284KB)

Traitement des rats

Le Riveau est traité sur toute sa longueur accessible à pied, mais UNIQUEMENT berge côté ROYAN, les postes ne sont pas matérialisés (pour éviter les vols et dégradations) ces postes sont dissimulés pour la plupart et sont augmentés ou diminués en fonction des saisons et des consommations constatés, le technicien juge de ces réglages en fonction de ses constations. Les délais d’interventions sont, comme pratiquement toujours, dans les 24h00 et souvent le jour même de la demande (selon charge de travail). Les produits employés sont sous formes de blocs hydrofuges sous postes sécurisés ou pâtes emballées sous postes selon le degré d’infestation et les résultats souhaités. Lors de constatations de forte consommations, le technicien repasse entre 7 et 10 jours jusqu’à l’arrêt complet de la consommation – Hors infestations constatées, la fréquence de contrôles varie en 3 et 4 fois/an.

Télécharger (PDF, 185KB)

Réponses de la Mairie de Saint-Georges-de-Didonne

Télécharger (PDF, 196KB)

Télécharger (PDF, 632KB)

Télécharger (PDF, 826KB)

Saint-Georges-de-Didonne/Royan

Télécharger (PDF, 180KB)

Télécharger (PDF, 188KB)

Télécharger (PDF, 826KB)

Pollution Riveau 

Les deux mairies sont associées dans la gestion du Riveau, et ont fait procéder au curage de celui-ci au niveau du « Pont rouge », route de Bordeaux.

La fosse de décantation située sous la route et son exutoire situé sous l’allée du canal ont été curés. Cette opération a permis de dégager une quantité importante de vase et de sable – environ 100 tonnes – pour la seule fosse- qui obstruait la canalisation à cet endroit, piégeant ainsi des bactéries indicatrices d’une contamination fécale. Leur présence faisait peser un risque de dégradation de la qualité des eaux de baignade sur la plage de Vallières.

Royan

– Fauchage d’environ 50% de la roselière à l’automne, entretien annuel les années suivantes en alternant les surfaces gérées

– Nettoyage de la berge : ne pas se limiter à la portion BD Garnier – avenue des Ecureuils

– Dépôts sauvages interdits pouvant être sanctionnés par une amende

– Dératisation : contrôle tous les 3 mois et interventions à la demande de riverains

Espace naturels remarquables

sélectionner et cliquer sur ouvrir

http://www.ville-royan.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=242&Itemid=685

Réseau d’assainissement dans le quartier du Parc :

Gestion CARA : Les principaux postes de refoulement d’eaux usées sont équipés de télésurveillance pour un report à distance chez l’exploitant (ou chez les agents d’astreinte, sur 28 postes, 20 postes sont télé-surveillés sur Saint Georges)
Des pompes de secours sont également en place dans les postes et parfois même des groupes électrogènes.
Qualité des eaux de baignade : « signaler les débordements d’égouts trop nombreux et leurs impacts »
La CARA a un contrat d’exploitation avec la CER pour l’ensemble des équipements d’assainissement . CER dispose d’un service d’astreinte 7J/7 et 24H/24
Il faut signaler les anomalies, débordements et utiliser le N° d’urgence CER :  05 81 91 35 02

L’association insiste sur la nécessité de bien connaître et maitriser les équipements à proximité du riveau de Vallières. En cas d’incident sur le réseau, il est important que l’agglomération ou son délégataire informent les collectivités concernées. La ville de Saint-Georges-de-Didonne s’est rapprochée de la CARA afin d’évoquer le sujet. La commune de Royan a quant à elle adressé un courrier en début d’année. Cette sollicitation est à ce jour restée sans réponse. Le nettoyage des berges du Riveau, sera réalisé de manière régulière. En concertation avec la ville de Royan la commune s’est engagée à lutter voire éradiquer « l’ailanthus altissima  dit « faux vernis du Japon » sur les deux rives.

Royan

Accès avenue des Ecureuils : des marches « confortables» ont été réalisées au Riveau qui donnent accès à la sortie Avenue des Ecureuils.

Les Brigades Vertes ont été chargé du nettoyage des berges. Ce nettoiement ne devra pas se limiter à la portion Bd Garnier/avenue des Ecureuils, mais être poursuivi au-delà. Elles sont intervenues à l’automne afin de supprimer une espèce envahissante, le « faux vernis du Japon ».

Entretien du sentier :  Dépôts sauvages de déchets verts :  des dépôts de déchets verts sont régulièrement constatés sur les berges du riveau. L’association a signalé également des déchets de tonte abandonnés sur l’espace vert à proximité de l’accès situé boulevard Garnier.
il a été convenu d’appliquer une gestion différenciée des berges, du sentier et de ses abords. Si nécessaire, seule la zone d’accès au Riveau, côté Bd Garnier, le cheminement piéton et les bandes enherbées situées à 50 cm de part et d’autre, peuvent faire l’objet d’une fauche régulière. Pour les autres espaces (berges, pelouses), il est convenu de pratiquer, si nécessaire, une fauche tardive supplémentaire en septembre ou octobre, avec une hauteur de coupe de 8 cm. En fonction de l’état d’envahissement et de l’efficacité de la lutte contre les espèces exotiques envahissantes (Ailante, Robinier faux-acacias, Raisin d’Amérique, Bambous…) certaines zones peuvent faire l’objet d’interventions plus régulières.

Poster un commentaire