Promenade de La Grande Conche – Front de Mer

Par 25 août 2016août 9th, 2017Travaux - Aménagements routiers

Travaux suite AG 2 août 2017

Boulevard Frédéric Garnier : 

Remplacement de 10 tampons de regards d’assainissement bruyants. Installation de 2 mâts avec sonorisation entre le Lido et Le Riveau

Carrefour du Paradou :  Sonorisation des feux pour malvoyants

Escalier de plage face à l’avenue de Vallières 

Installation d’un tapis d’accès

Aménagement Front de Mer   Carte aménagement

Promenade de la Grande Conche (suite AG 3 août 2016)

Revenant sur les engagements notés à l’Assemblée Générale 2015, le président rappelle la demande d’un système d’alerte pour « mal voyants » au passage protégé du Paradou (boulevard F. Garnier) : installation à venir.

Pour l’achèvement de la promenade de la Grande Conche, il remercie ses 4 prédécesseurs qui ont milité pour cette réalisation, et ceux qui l’ont permise : M. le Député-Maire de Royan, M. le Maire de Saint-Georges-de-Didonne, M. le Président du Conseil Départemental, M. le Président de la CARA.

  1. le Maire de Saint-Georges-de-Didonne précise qu’il n’y a pas de projet de stationnement auto payant sur le boulevard De Lattre de Tassigny. Une place de stationnement « LIVRAISON » devrait être matérialisée devant le restaurant LA RESERVE après consultation de la gérante de l’établissement.

Trois mâts seront installés par la ville de Royan entre Le Lido et le Riveau afin d’assurer la sonorisation de cette partie. L’Association propose d’utiliser la sonorisation des plages pour le festival pyro-mélodique du 15 août, afin d’éviter un attroupement vers le Mirado. Le câblage et les équipements seront installés par la CARA. Prévision 2017.

  1. M. Marengo déclare que trois regards pluviaux bruyants ont été remplacés sur le Boulevard Garnier; au cas où il en resterait, on doit le signaler à la Mairie de Royan (à prévoir le remplacement des regards entre Le Lido et Le Riveau, M. Tricaud a été informé)

  2. le Député-Maire de Royan intervient pour féliciter notre association de son dynamisme. Il salue au passage les membres démissionnaires de notre Conseil, ainsi que ceux élus ou réélu.

Il admet qu’il y a encore des améliorations à faire : par exemple, la couleur brute du parapet posé entre le Paradou et le Lido.  Il suit avec grande attention la question du restaurant de plage (il y en a aussi 3 du côté de Saint-Georges­­­­-de Didonne), condamné par un décret d’application de la « Loi Littoral » à devenir « démontable ».

  1. le Maire de Saint-Georges-de-Didonne revient sur les établissements de plage, rendus par la Préfecture ni transmissibles, ni cessibles. La reprise des concessions par l’Etat fait perdre 54.000 €/an à la ville. Il cite un article du journal « Ouest France » évoquant la gestion de la plage de La Baule, en cours de transfert vers Veolia, groupe privé.

Article suivant

Poster un commentaire