Télécharger (PDF, 446KB)

Télécharger (PDF, 212KB)

Télécharger (PDF, 419KB)

L’Association a obtenu de la Préfecture de la Charente-Maritime en date du 26 juin 2014, l’agrément au titre des Associations locales d’usagers.

Cette mesure nous ouvre la possibilité d’être consulté pour l’élaboration de schéma de cohérence territoriale, des schémas de secteurs et des plans locaux d’urbanisme.

Télécharger (PDF, 58KB)

Actions menées par l’Association

L’activité de l’Association est rythmée par l’Assemblée Générale annuelle, qui se déroule alternativement à Royan ou à Saint-Georges-de-Didonne.  La date en est choisie dans la première quinzaine d’août, de façon à réunir un maximum de membres, résidents du Parc dans les deux stations balnéaires. D’une année sur l’autre, l’Assemblée Générale (A.G) rassemble en moyenne 200 participants.

Entre deux A.G. successives, les membres du Conseil d’Administration (C.A.) observent l’état et l’évolution de l’environnement dans notre quartier, et donnent suite aux alertes éventuelles signalées par nos adhérents. S’il y a lieu, des membres du C.A. se rendent sur le terrain du quartier du Parc, côté Royan et /ou Saint-Georges-de-Didonne,  en compagnie des élus ou agents de  mairie concernés, pour constater l’état des lieux et ébaucher les solutions aux problèmes qui pourraient s’y poser.

Ces rendez-vous sont bien entendu complétés par des visites en mairie, sur invitation ou à notre demande, ce qui permet de faire le tour des questions en cours avec les élus et autres responsables, et de leur faire connaître nos recommandations. Les visites en mairie sont de l’ordre de trois à cinq entre deux Assemblées Générales annuelles. S’il y a lieu, un membre désigné par le C.A. peut aussi participer à une commission extra-municipale spécialisée. Outre les mairies, les contacts de l’Association incluent également le Conseil Départemental, la Communauté d’Agglomération Royan –Atlantique ( CARA), et d’autres organismes locaux, tels que le Syndicat des Marais….

L’Association participe aux forums des Associations organisé par la mairie de Royan, et Saint-Georges-de-Didonne.

Résumé des actions suite à nos interventions

Terrain Engie (ex : usine à gaz) 

Un premier projet Engie a été présenté par le Groupe Duval en mai 2018, à la Mairie d’abord, puis à l’association des Amis du Parc. Ce projet a suscité beaucoup de remarques et de critiques de la part de la Mairie, et de notre association. Monsieur le Maire de Royan a refusé le permis de construire. Le Groupe Duval a alors soumis à la Mairie et à notre Association un nouveau projet qui corresponde mieux aux attentes royannaises. Le Bureau de L’Association des Amis du Parc considère que le projet Duval a été considérablement amélioré. L’architecture est maintenant au niveau espéré et s’intégrera bien dans le paysage Royannais. Aucun recours ne sera déposé.

Marché du Parc

Le Marché du Parc était l’une de nos priorités : sa rénovation a été réalisée en 2019 grâce à l’abnégation de notre Association en relation avec l’Association des commerçants. Il était souhaitable de le rendre plus convivial et plus chaleureux afin de dynamiser le quartier, mais aussi vivant et attractif avec des services et des activités pour tous les types de population, faire de celui-ci un véritable lieu de vie social : échanges entre générations, lieu de rencontres, de détente, de partage et d’animation en partenariat avec l’Association des commerçants et la ville de Royan.

Sa réhabilitation s’inscrit parfaitement à travers cette image de modernité de Royan. Elle était nécessaire pour le confort des clients et la sécurité. Ce marché constitue un point de rencontre et de convivialité. La rénovation a été réalisée, et le résultat est très satisfaisant.

Les travaux réalisés : réfection de la toiture terrasse, des chéneaux, des descentes pluviales, l’éclairage intérieur, la rénovation des façades et l’ouverture de celui-ci vers l’extérieur par la création d’une entrée à l’emplacement du Verger du Parc, (baies vitrées permettant de voir l’entrée principale du marché de l’extérieur du carrefour des quatre avenues et d’apporter une lumière induite). Création également à côté de cette entrée d’un espace dégustation.

Les poubelles que nous réclamons ont été installées à côté des containers enterrés et Avenue des Semis devant la Pizzeria. Après le décret signé par la Police municipale une zone bleue opérationnelle à partir du le 15 Juin, dans la portion de l’Avenue des Semis qui longe le Marché, avec le stationnement côté marché, comme les clients en ont pris l’habitude. Enfin l’aménagement d’un mini rond-point au carrefour devant le marché est également prévu dans le cadre du Budget supplémentaire 2019.

Rénovation de la chaussée avec effacement des trottoirs avenue des Semis (de l’avenue de l’Atlantique à l’avenue du collège) a été réalisée – 2ème tranche avenue du Collège-avenue du Rond- Point réalisée en 2019.

Installation de 4 panneaux pour la signalétique du Marché 

Sonorisation du marché à l’initiative des commerçants

Remplacement de l’horloge, repeindre le mât de l’horloge 
Parterre sous l’horloge : arrachage des arbustes et mise en place de nouvelles plantations 
Panneau avec plan du quartier situé derrière le parterre 
Les containers enterrés un verre et un ordures ménagères ont été installés 

La Mairie a rénové (en 2019) les trottoirs entre le marché et le Café-Restaurant du Parc / Tabac-Presse situés Avenue Emile Zola.

Rénovation promenade Grande Conche

Notre fierté : « Après 15 années de volontarisme et de persévérance l’Association a obtenu la rénovation de la promenade de la Grande Conche vitrine de nos deux stations ».

Durant de nombreuses années, un thème fort de l’activité de l’Association vis-à-vis des mairies est la réalisation d’une promenade digne de ce nom tout le long de la Grande Conche, du centre-ville de Royan aux rochers de Vallières à Saint-Georges-de-Didonne, un espace long de près de 3 km. La rénovation de cette promenade a été finalisée en 2016.

Regards pluviaux entre le Lido et Le Riveau 

«Les tampons gauches, qui sont les plus bruyants, ont été bien repérés par le service de la voierie et ont été remplacés.»

Carrefour du Paradou : La signalétique sonore des feux tricolores a été installée.

Douche face à l’avenue de Vallières :  Installation d’une plate forme en matériau de synthèse et de garde-corps en inox.

Douche face à l’avenue Notre-Dame des Dunes :  réalisation d’une plateforme avec des garde-corps en inox.

Suite à notre demande, deux mâts ont été installés par la ville de Royan et la CARA entre Le Lido et le Riveau afin d’assurer la sonorisation de cette partie.

Boulodrome du Jardin du Parc : Des travaux d’agrandissement, de protection sur le pourtour et de rafraîchissement de la surface du terrain de  jeu, en calcaire et sablette, ont été réalisés.

Avenue Emile ZolaA la demande de l’Association et de résidents proches de l’avenue, installation de «coussins  berlinois »  afin de limiter la vitesse des véhicules

Jardin du Parc : Chicane réalisée sur le passage d’entrée côté avenue des chênes verts (afin de faciliter l’accès : poussettes, personnes handicapés…)

Arrêt 10 mn matérialisé au début de l’avenue des Jardins (dépose enfants et personnes âgées)

Avenue du Docteur Charcot : Réhabilitation du réseau des eaux usées. La canalisation ancienne et poreuse a été remplacée par la CARA. Réfection revêtement chaussées et trottoirs suite aux travaux assainissement CARA

Voirie et enfouissement des réseaux

  • Royan

  • Carrefour du Paradou : Réfection du dallage en béton lavé et réaménagement des espaces verts.

  • Rénovation des trottoirs de l’Avenue des Semis à l’Avenue Emile Zola.

  • Rénovation de l’Avenue des Semis de la Rue du Collège à l’Avenue du Rond-Point.

 Riveau :

L’Association a le souci de l’agrément et de l’entretien du Jardin du Parc, oasis de verdure dans notre quartier et lieu de récréation pour tous. Un autre lieu objet de notre attention constante, est le cours paysagé du Riveau de Vallières (ou de Belmont), petite voie d’eau côtière qui est la frontière entre nos deux communes, et s’avère demander un entretien incessant, objet de vigilance de la part de l’Association.

  • Les travaux de la pelle ont été effectués en mai 2018 pour un montant global de 4 744.00 € HT. Ils ont consisté à :

    • Améliorer l’étanchéité de l’ouvrage : fait 

    Gérer les quantités d’eau pour garantir la qualité du rejet (débit régulé de 4I/s) ;

    • Avoir une maîtrise sur la gestion quantitative du rejet (hauteur d’eau constante toute

    l’année, limitant ainsi l’érosion des berges).

    En cas d’urgence (pollution bactériologique ou hydrocarbures), un dispositif de batardeau serait mis en place au niveau de la pelle pour condamner la surverse à débit limité.

     – Le curage prévu sur 80 m : ne supprime-t-il pas la roselière ?

    La roselière n’a pas subi d’entretien depuis 2010 (date de création du refuge LPO). L’absence de gestion a favorisé l’envasement et constitue un piège à déchets. L’intervention programmée en fin d’année 2018 va nous obliger à la couper, mais elle « repartira » au printemps avec une densité moins importante pour 2019. Toutefois, elle s’étoffera les années suivantes.

  • Nettoyage de la berge : ne pas se limiter à la portion BD Garnier – avenue des Ecureuils

  • Le nettoyage des berges du Riveau, sera réalisé de manière régulière par les brigades vertes. En concertation avec la ville de Royan la commune s’est engagée à lutter voire éradiquer « l’ailanthus altissima dit « faux vernis du Japon » sur les deux rives.

    Accès avenue des écureuils : des marches « confortables » ont été réalisées au Riveau qui donnent accès à la sortie Avenue des Ecureuils

  • – Dépôts sauvages interdits pouvant être sanctionnés par une amende

  • – Dératisation : contrôle tous les 3 mois et interventions à la demande de riverains

 Royan : Travaux déjà réalisés suite aux demandes de l’Association

  • Des bancs ont été installés dans le Parc (2 boulistes, 2 face au mini-golf)

  • Une pendule à aiguilles a été installée au niveau du Lido

  • Des emplacements pour personnes handicapés aux 160,162, 178 bd Frédéric Garnier

  • Enfouissement des réseaux avenue Charcot et réfection des trottoirs et avenue de Vallières

Saint-Georges-de-DidonneAménagement et vitesse

  • Mise en place de zone 30 dans le parc et instauration de priorité à droite.

  • A la demande de l’Association et afin de responsabiliser certains conducteurs sur leur vitesse excessive, un radar pédagogique a été installé Boulevard Frédéric Garnier.

Préservation du paysage arboré 

Abattage ou taille drastique des arbres dans le Parc classé en zone ZPPAUP.

Dans l’optique du maintien ou de l’amélioration du cadre de notre quartier déjà bien déboisé, l’Association porte une attention particulière à la protection des arbres de haute tige, encourageant leur replantation, et en décourageant les abattages abusifs, voire contrevenant aux règlements.

Notre Association réclamait une procédure à respecter pour l’abattage des arbres. La Mairie “en accord avec l’avocat conseil de la ville” vient d’accéder à notre demande le 18 avril 2019, avec l’établissement d’une fiche intitulée :

DECLARATION PREALABLE D’ABATTAGE D’ARBRE EN ZONE AVAP

Missions de l’agent recruté pour la protection du patrimoine

Le respect des règles d’urbanisme. La volonté affichée de la municipalité est de protéger le patrimoine existant sans étouffer les perspectives de développement de la ville. Cette protection du patrimoine sera assurée notamment par un agent, dont l’emploi a été créé l’année dernière, chargé de relever les infractions au règlement d’urbanisme (permis de construire, replantations, déboisement…). L’agent en charge de cette mission est commissionné et assermenté de façon à permettre de constituer des dossiers juridiquement fiables en état d’être transmis au Parquet en cas d’échec des démarches amiables conduites en priorité.

Télécharger (PDF, 562KB)

L’Association se soucie bien sûr de la voirie, de l’état des chaussées et des trottoirs, tout en comprenant qu’ils ne représentent qu’une partie des rues et avenues de nos deux communes. Dans le même esprit, elle demande que ces travaux soient précédés de l’enfouissement des réseaux, eau, électricité, téléphone, opération capitale dans ce quartier d’habitations éparses, et se tient informée du planning de ces travaux. Nous avons ainsi milité avec succès, pour le renouvellement de l’avenue des Amazones, et à Royan le renouvellement par tranches de l’avenue Emile Zola, avenue Charcot et une partie de l’Avenue des Semis. 

L’Association a suivi les modifications du PLU, tant à Royan qu’à Saint-Georges-de-Didonne. Du côté de Royan, la ZPPAUP dont le quartier du Parc fait partie va devenir Aire de mise en Valeur du Patrimoine (AVAP), en conformité avec le « Grenelle II » de l’environnement. Un membre de notre C.A. est désigné pour faire partie de la commission municipale chargée d’étudier cette transition

L’Association se préoccupe également des questions du ressort de la CARA , comme la desserte de notre quartier par le réseau CARA Bus et sa signalisation, les points de collecte des déchets. Tous les détails qui touchent  à la vie de notre quartier  sont l’objet de notre attention.

Plus récemment, des questions  dépassant les limites de « notre territoire », mais qui pourraient en affecter l’environnement ont attiré notre attention. C’est ainsi que nous avons milité contre la création du terminal méthanier du Verdon. L’Association a aussi soutenu  la mairie de Royan dans son opposition à l’allongement de la cale du bac Royan-Pointe de Grave, par souci du risque d’aggravation de l’envasement de la plage de la Grande Conche, plage qui est un des principaux attraits touristiques de nos stations. Enfin, grâce à notre participation à la Commission Extra- Municipale créée à Saint-Georges-de-Didonne à cet effet, l’Association réfléchit aux possibles répercussions de l’éventuelle implantation d’éoliennes de très grande puissance au Verdon.

En août 2012, notre Président a pris l’initiative d’une réunion de 11 associations dont la nôtre, dans le but d’obtenir une information publique des habitants de la rive droite de la Gironde, au sujet des projets d’éoliennes au Verdon. Une lettre  dans ce sens a été envoyée à Monsieur le préfet de la Région Aquitaine, cosignée par les associations invitées.